« Les fantômes de Théodore » de Martine Rouhart

Nous souhaitons attirer l’attention de nos amis lecteurs (et auditeurs) sur les nouvelles publications en Belgique francophone. En cette période difficile que traversent la fois  l’édition, la diffusion et la distribution des livres et devant l’impossibilité de les recenser tous ou d’en interviewer tous les auteurs, nous mettons à disposition ce « blog » pour en faire une vitrine supplémentaire.Nous continuons cette série avec un roman que publient les Editions « Murmure des Soirs » dont nous avons  interviewé déjà les écrivains Alain Dartevelle (« Au nom du néant ») et Serge Quoitbach (« L’affaire Ruspoli » ) qui figurent au catalogue de cette maison d’édition créée par Françoise Salmon. Nous ne manquerons pas de publier bientôt une interview de l’auteure, Martine Rouhart, dont c’est ici le septième  roman. En 2017, elle publiait chez le même éditeur,  » La solitude des étoiles »  .

Nous avons rencontré (par Skype) Martine Rouhart qui nous raconte ses sources d’inspiration, son parcours d’écrivain, et les thématiques de ce roman: l’incommunicabilité au sein d’une famille, la résilience, les secrets de famille… Le roman met en scène des personnages auxquels nous nous attachons, au fil d’une écriture dont le souci poétique rend plus sensible encore l’entrelacement des destins.  

Jean Jauniaux, le 17 juin 2020 

Le lien vers le site de l’éditeur

Quels sont ces fantômes qui poussent Théodore à s’absenter du monde, loin des routes agitées, à s’enfermer dans ses pensées ? Personne ne le connaît vraiment. Même pas sa fille Charlie, pourtant si proche, qui partage avec lui tous ses dimanches. Un beau jour d’été égaré du mois d’avril, elle trouve sa porte close. Sans explication. Théodore a disparu.

L’auteure

Martine Rouhart est née à Mons et a mené une carrière de juriste. Donner de la poésie à la vie, voilà ce qui l’a incitée à prendre la plume. Essentiellement romancière, elle publie aussi des nouvelles et des poèmes dans diverses revues. La Solitude des étoiles est son sixième roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.